Long Ma Pékin

L’esprit du cheval dragon: le cinquantenaire des relations France-Chine

2014 est l’année du cinquantenaire des relations France-Chine. Le 27 janvier 1964, année du dragon, la France de Charles de Gaulle et la Chine de Mao établissent des relations diplomatiques. La France devient ainsi le premier des « grands pays occidentaux » à reconnaître officiellement la Chine. De Gaulle croît à l’indépendance nationale des pays et il est aussi profondément ancré dans la réalité nationale. Lorsqu’il établit des relations avec la Chine ce n’est pas, comme il le dit, avec « la Chine communiste », mais avec « la Chine de toujours », plurimillénaire et avec un potentiel de développement incroyable. Quant à la Chine, la résistance et la décolonisation – puis par plus tard la dénonciation de la guerre au Vietnam – sont des idées de Charles de Gaulle qui lui plaisent. A tel point que lorsque Mai 68 arrive en France, faisant trôner des portraits de Mao à la Sorbonne, la Chine ne s’en réjouit pas forcément : cela met en péril de Gaulle, le « grand ami de la Chine » qui a permis à la Chine d’être traitée d’égal à égal.

Le 19 octobre 2014, année du cheval, la France et la Chine fêtent le cinquantenaire de leurs relations diplomatiques avec le défilé de Long Ma, le cheval-dragon, au parc Olympique de Pékin. Le cheval dragon est tiré d’une légende chinoise mais il a été conçu en France par l’équipe française de la compagnie La Machine. Il représente « l’esprit du dragon, la force du cheval ». Et quoi de mieux que Long Ma pour symboliser les relations France-Chine ? Les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1964, l’année du dragon, et le cinquantenaire de ces relations se tient en 2014, année du cheval. Le cheval-dragon se meut comme un véritable animal, ses yeux bougent, son cou regarde le public de chaque côté des barrières. De la fumée sort de ses naseaux et il crache du feu. Malheureusement le côté « fumée » du spectacle passe un peu à la trappe, vu la pollution ambiante ce jour à Pékin l’effet n’est pas des plus impressionnants. Mais dans l’ensemble le spectacle est assez impressionnant, avec une belle mise en scène musicale et quelques (faux) flocons de neiges qui tombent afin de finir de raconter la légende de Long Ma.


Pour aller plus loin:

Les coulisses diplomatiques de la reconnaissance de la République populaire de Chine

Laisser un commentaire