L’insolite en Chine

Top 8 de l’insolite en Chine

Comme je le disais dans mon précédent article sur L’insolite en Birmanie, l’Asie regorge de petites choses du quotidien qui peuvent nous paraître insolites à nous Occidentaux. Après le Myanmar, je vous emmène aujourd’hui en images dans l’Empire du Milieu pour un Top 8 de l’insolite en Chine.

1. Les fautes d’anglais (vu partout dans le pays, mais ici dans le parc à thème The World à Pékin) Continuer la lecture de L’insolite en Chine

L’Asie bien représentée au Festival de Cannes 2015

Cette année, force est de constater que l’Asie est plutôt bien représentée au Festival de Cannes ! Ainsi parmi les films asiatiques présentés on trouve des films japonais, chinois, taïwanais, indiens, thaïlandais, philippin et iranien. Tour d’horizon ! 

En compétition

La sélection rassemble en général un vingtaine de longs-métrages, c’est la section la plus réputée et la plus médiatisée, composée de cinéastes expérimentés. Continuer la lecture de L’Asie bien représentée au Festival de Cannes 2015

J’ai reçu un Liebster Award !

J’ai reçu un Liebster award ! Bon d’accord, moi non plus je ne savais pas ce que c’était avant de recevoir ma nomination et je ne voyais pas bien le rapport entre mon site et un homard. En fait, ce n’est pas Lobster award mais bien Liebster award, et Liebster ça vient de l’allemand et ça signifie « le préféré ». C’est une initiative qui permet à des blogueurs de se faire connaître, c’est une récompense un peu particulière puisqu’elle est attribuée de blogueur à blogueur. En général, je ne suis pas très fan de ce genre de choses, mais cette fois ci j’ai trouvé l’initiative intéressante puisque ça permet de parler voyages et Asie et que cela rentre donc dans le thème du site.  Continuer la lecture de J’ai reçu un Liebster Award !

Le musée de l’élimination de la drogue

Après l’article sur Naypyidaw, la capitale fantôme birmane, il est temps de faire un nouveau Voyage en « absurdie », cette fois à Rangoon. On sait que l’absurde fait souvent partie de la vie quotidienne, mais un nouveau cap a, je le crois, été franchi. Rien que par le nom: The Drug Elimination Museum – le Musée de l’élimination de la drogue. Lorsqu’on sait que la Birmanie est le deuxième exportateur mondial d’opium – derrière l’Afghanistan – et le premier producteur d’amphétamine, cela fait doucement sourire. 

Vu de dehors, le musée est une importante bâtisse, aussi grand qu’une gare ou un centre commercial, complètement décrépie, qui a l’air à l’abandon depuis un bon bout de temps. Vu de l’intérieur, ce n’est pas beaucoup mieux. Continuer la lecture de Le musée de l’élimination de la drogue

Le lac Inle affiché à travers le monde grâce à Apple

La campagne d’Apple « Photographié avec l’iPhone 6 » se propage partout dans le monde : des photos de paysages ou monuments sont placardées aux quatre coins du globe, la mention « Photographié avec l’iPhone 6 » (ou « Shot on iPhone 6 » en anglais) placée juste à côté, en légende de l’image. Comme dans un jeu, certains s’amusent à débusquer les panneaux dans les grandes villes. Particularité des affiches: le produit n’y est pas représenté, uniquement ce qu’il sait faire. L’ensemble des clichés peut être vu dans la galerie d’Apple. On y aperçoit des photographies de la Tour Eiffel, de la Californie ou encore de Dubai. Et surprise, parmi ces clichés, une qui fait la fierté des birmans : une photo des pêcheurs du Lac Inle, dans l’Etat Shan.  Continuer la lecture de Le lac Inle affiché à travers le monde grâce à Apple

« Sous le dôme », le documentaire sur la pollution censuré en Chine

Fin février est apparu sur le web chinois Sous le dôme, un documentaire réalisé par Chai Jing, une ancienne présentatrice vedette de la télévision d’Etat chinoise. Chai Jing découvre en 2013 que son bébé porte une tumeur et décide suite à cela de s’engager dans la lutte contre la pollution. Sous le dôme est le résultat de son travail: un documentaire d’1h43 traitant du problème de la pollution en Chine. Le documentaire est devenu viral et a été vu plus de 300 millions de fois sur le net dans l’Empire du milieu, avant d’être subitement censuré et supprimé des sites de vidéos chinois début mars, soit une semaine après sa mise en ligne. Le documentaire avait pourtant reçu le support du ministre de l’environnement chinois, mais il faut croire que le succès du documentaire a pris des proportions non désirées. Continuer la lecture de « Sous le dôme », le documentaire sur la pollution censuré en Chine

Wang Bing: une plongée dans À la folie

Wang Bing est connu pour son cinéma-documentaire indépendant et engagé. Il commence en 2003 avec A l’ouest des rails, documentaire-fleuve de 9 heures (découpé en trois parties) filmé entre 1999 et 2001 avec une caméra DV et racontant le quotidien des ouvriers d’un quartier de Shenyang qui, suite à une réforme municipale, va être détruit. Sa première oeuvre de fiction, Le Fossé, sort en 2012 et raconte la vie dans un camp de travail chinois en plein désert de Gobi en 1960. Son dernier documentaire, A La Folie (‘Til Madness Do Us Part en anglais) est sorti sur les écrans français le 11 mars 2015. Il dure 3h47 et raconte la vie dans un hôpital psychiatrique du sud-ouest de la Chine, dans la province du Yunnan, entre janvier et avril 2013. Continuer la lecture de Wang Bing: une plongée dans À la folie

Jean-Jacques Annaud pour Le dernier loup: la Chine a changé

Les coproductions franco-chinoises se suivent et ne se ressemblent pas. Après Le Promeneur d’oiseau en 2014, les 108 rois-démons fin janvier de cette année, c’est au tour du film Le Dernier loup de Jean-Jacques Annaud sortir sur les écrans français le 25 février.

Le dernier loup est la plus grosse coproduction franco-chinoise à ce jour. Le film, dont le budget dépasse les 35 millions d’euros, a été financé à 80% par la Chine et par China Film. « Jean-Jacques Annaud » et «  Chine » n’étaient pourtant pas deux noms que j’aurais associés dans la même phrase il y a quelques années encore. Après le film Sept ans au Tibet en 1997, la Chine se disait offensée et Jean-Jacques Annaud ainsi que Brad Pitt étaient persona non grata dans l’Empire du milieu. Continuer la lecture de Jean-Jacques Annaud pour Le dernier loup: la Chine a changé

21ème Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul

J’ai voulu voir Vesoul et j’ai vu Vesoul

Vesoul héberge chaque année le Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul, le plus grand et le plus ancien festival de cinéma asiatique en Europe. Cette 21ème édition du Festival International des Cinémas d’Asie a attiré plus de 30.000 spectateurs et 90 films y ont été projetés. Une sorte de paradis pour tout fan de cinéma asiatique. 2 jours et 9 films plus tard, je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir pu rester plus longtemps pour assister à plus de projections. Continuer la lecture de 21ème Festival International des Cinémas d’Asie de Vesoul

Macao, l’enfer du jeu

Je suis sur le ferry qui relie Hong Kong à Macao. Alors que l’énorme casino Grand Lisboa se dessine à l’horizon, le nom de Macao résonne dans ma tête et des clichés viennent immédiatement s’y coller. Macao, le Las Vegas de l’Orient. Macao, l’enfer du jeu. Le paradis des casinos et des trafics en tout genres. En fait cette vision de Macao naît avec le film Macao, l’enfer du jeu réalisé par Jean Delannoy en 1942. On y découvre un Macao où se mêle trafic d’armes, crime et prostitution. En 1945, on parle alors de Macao comme de la « ville la plus dépravée au monde » et même Ian Fleming, auteur de James Bond, la décrira comme « le lieu le moins recommandable de la terre ». Vision reprise dans Macao, le Paradis des mauvais garçons, film de 1952 de Josef von Sternberg qui s’ouvre sur ces mots: Continuer la lecture de Macao, l’enfer du jeu