L’insolite en Birmanie

Top 8 de l’insolite en Birmanie

L’Asie regorge de petites choses du quotidien qui peuvent nous paraître insolites à nous Occidentaux. Commençons notre visite par l’insolite en Birmanie, avant de partir pour la Chine dans un prochain article. Entre le rhum anti-malaria et la conduite à droite si particulière au pays, retour en images sur mon top 8 (oui top 8, et pourquoi pas ?) de l’insolite en Birmanie, un pays qui vous réservera à coup sûr quelques petites surprises.

1. Le rhum anti-malaria (vu dans un supermarché de Rangoon)

anti-malaria-rhum

Si vous avez peur de vous faire piquer par un moustique femelle qui va vous donner de fortes fièvres, des troubles digestifs et vous faire suer abondamment, au lieu de prendre votre traitement préventif habituel ou un cachet de quinine en cas de piqûre, pourquoi ne pas se laisser tenter par ce rhum anti-malaria ? En plus il ne vous en coûtera qu’1$ pour 72 cl… À ce prix là, ça serait dommage de passer à côté (par contre, concernant la quantité à boire pour que ce soit efficace, il va falloir improviser).

2. Le fruit bizarre birman (vu dans un barbecue de Rangoon)

strange-fruit

Vous avez bu votre rhum anti-malaria, vous êtes donc fin prêt pour affronter un des nombreux barbecue de rue de Rangoon sans craindre les moustiques. Entre les morceaux de poulet et de mouton (que je ne saurai que vous conseiller), n’oubliez pas de prendre quelques légumes. Pourquoi pas cette spécialité locale, le Myamnar Strange Fruit ?

3. <Votre texte ici> (vu dans un restaurant de Rangoon)

your-text-here-yangon

Vous avez fini de manger, et souhaitez vous essuyez les mains. Ça tombe bien le restaurant met à votre disposition une boîte à mouchoir en plastique au design chinois. Il semblerait juste qu’à la commande, ils aient oublié de mettre le nom de leur restaurant, laissant apparent le <your text here>.

4. Le volant à droite (vu partout dans le pays, mais ici quelque part dans l’État Shan)

volant-droite-myanmar

Quelques instants après votre arrivée au Myanmar, vous ne manquerez pas de remarquer une spécificité locale: ici les voitures ont le volant à droite… et roulent à droite! Effectivement si le volant à droite est un héritage de l’Empire colonial britannique, la conduite à droite date des années 1970 lorsque le dictateur Ne Win, sur conseil de son astrologue, a décidé du jour au lendemain que la conduite se ferait désormais à droite car ça lui porterait chance… Pas pratique du tout pour dépasser, il vaut mieux avoir un copilote. Remarquez également sur la photo l’homme qui dort, confortablement allongé à l’arrière du camion.

5. Le casque « nazi » (vu sur un marché entre Kalaw et le Lac Inle)

casque-marché

Je connaissais l’intérêt de certains jeunes, dans toute l’Asie, pour les t-shirts faisant apparaître des croix gammées (on parle de la mode nazi-chic). L’histoire du nazisme n’est pas véritablement arrivée jusqu’en Asie et porter une svastika allemande sera plutôt un signe de rébellion punk en Indonésie, une question esthétique en Corée du Sud  ou encore l’émergence d’un nationalisme luttant contre les sociétés étrangères (souvent chinoises) en Mongolie. Mais je ne m’attendais pas à croiser cette birmane, sur un marché perdu dans les montagnes Shan, un casque nazi vissé sur la tête en guise de casque de moto.

6. Le méli-mélo des câbles électriques (vu dans le centre-ville de Rangoon)

electricité-yangon

L’électricité est un joyeux bordel au Myanmar. 25% de l’électricité produite est perdue pendant la distribution. Tout le réseau est complétement vétuste et seule Naypyidaw, la capitale, est alimentée en électricité 24/24h. Même dans les entreprises de Rangoon, les coupures de courant sont fréquentes et l’utilisation d’un générateur indispensable. Si au début voir le méli-mélo des centaines de câbles qui se croisent et s’enroulent les uns aux autres – branchements officiels ou clandestins, impossible de savoir – peut prêter à sourire, j’ai vite réalisé que cela était surtout très dangereux lorsque j’ai vu l’immeuble en face du mien prendre feu suite à des étincelles générées par ces mêmes câbles…

7. Accessoires pour moines (vu dans un supermarché de Naypyidaw)

 monk-accessories-supermarché

Étant donné qu’il n’y a pas grand chose à faire lors d’une visite à Naypyidaw (voir Naypydiaw, nouvelle capitale birmane: voyage en « absurdie ») j’ai pu en profiter pour visiter un centre commercial et faire quelques emplettes. Ce que je ne sais pas encore à ce moment, c’est que pas loin des DVD pirates m’attend un rayon assez original. Entre les articles de fête et le papier toilette, je découvre le rayon Monk accessories – articles pour moines. Peut-être le temps d’envisager une reconversion ?

8. Les « boeufs-taxi » (vu à Mingun, près de Mandalay)

taxi-campagne-myanmar

Pour vos déplacements, oubliez les taxis jaunes new-yorkais ou la berline allemande noire, tout ça c’est trop mainstream. Et si même vous asseoir juste à côté de la bonbonne de GPL dans le coffre d’une Toyota Probox – voiture officielle des taxis de Rangoon – ne vous fait plus ni chaud ni froid, je vous invite à vous rendre à Mingun, près de Mandalay. Pour s’y rendre, vous serez obligé de prendre un bateau. Une fois accosté, vous aurez alors tout le loisir de négocier votre tarif pour prendre un de ces boeuf-taxi. C’est quand même plus classe que Uber.

Edit: l’article sur l’insolite en Chine est désormais en ligne ici.

3 réflexions au sujet de « L’insolite en Birmanie »

  1. Je pars en Birmanie le 15 juin (hiiiii). J’espère croiser un char à boeuf, ça m’a l’air reposant comme moyen de transport!

    Je suis surprise de voir qu’il y a des traductions en chinois, cela signifie-t-il que mes rudiments de chinois pourront nous dépanner sur place? (oui parce que pour le moment, je sais juste dire « bonjour, je m’appelle l’épicière » en birman, c’est un peu limite).

    1. Mingalaba! Hé bien certains produits viennent de Chine et gardent les idéogrammes sur les emballages.. certains restaurateurs sont d’origines chinoise (le très bon Aung Mingalar Shan Noodle Restaurant à Yangon) et donc tu commandes en chinois.. Mais sinon non vraiment c’est l’anglais qui est la langue de discussion un peu partout ! Contrairement aux Chinois, les Birmans se débrouillent en anglais (reste de la colonisation britannique ?) 😉

  2. Hahaha. Super cet article ! C’est super bien écrit et en plus c’est drôle. J’ai beaucoup apprécié. Je me plaignais de la conduite à droite en Irlande mais mine de rien on y est pas si mal…
    Et le coup du m’a tué… J’espère qu’en temps normal le marketing chinois s’en sort mieux. Tu me diras… Pour le coup je vais bien me rappeler d’eux donc finalement c’est bien joué.

Laisser un commentaire