vue sur Yangon

« – Je pars pour le Myanmar » « – Le Myan’quoi ? »

Lorsque j’ai annoncé à mon entourage que je partais pour le Myanmar, les réactions ont été diverses et variées. Mais celle qui prédomine reste tout de même: « Le Myan’quoi ? ». Lorsque je répond « Le Myanmar, la Birmanie quoi » les réactions sont encore plus diverses et variées. En fait le nom Myanmar est le nom officiel du pays, depuis que la junte militaire l’ai changé en 1989, et a été adopté par l’ONU, mais l’ancien nom, Birmanie, est toujours utilisé par les pays qui ne reconnaissent pas le gouvernement de 1989. Dont la France. En plus je quitte la France en pleine polémique Pékin Express, justement tourné au Myanmar. Peu importe, ma décision est prise, je pars.

Guy Delisle – Chroniques birmanes

Première ballade dans Yangon, autour du parc Kandawgyi avec vue sur la pagode Shwedagon. Je commande ma première bière du pays. Elle s’appelle Myanmar, comme le pays, est c’est plus ou moins la seule bière qu’on trouve ici. Elle est bonne, aux alentours de 5%, ca change de la Tsingtao chinoise. Un bruit s’échappe de la table d’à côté, comme un bruit de bisous. Je me retourne et je vois le serveur arriver vers leur table. En fait, ici, dans les petits restaurants, c’est la manière d’appeler les serveurs. Je profite du coucher de soleil sur la pagode, magnifique.

Coucher de soleil sur le parc Kandawgyi

La première chose qui frappe lorsqu’on est dans les rues de Yangon, c’est que les voitures roulent à droite… mais ont également le volant à droite ! Cela s’explique par le fait que la plupart des voitures sont importés depuis le Japon, où la conduite s’effectue à gauche. Ce qui fait que c’est un vrai capharnaüm sur les routes, les voitures n’ont aucune visibilité pour dépasser, et que dire des bus dont les gens sortent au milieu de la route puisque la porte se situe du côté gauche…

La deuxième chose qui frappe dans les rues de Yangon, surtout lorsqu’on connaît un peu l’Asie, c’est qu’il n’y a aucune moto qui circule. Rien. Pas même un scooter ou un tuk-tuk. En fait Yangon est la seule ville d’Asie où les motos sont interdites – elles sont par ailleurs autorisées partout ailleurs dans le pays.

façade Birmanie
Romanesque Yangon

Premières impressions: Yangon, ex-capitale du pays, n’est pas spécialement une ville moderne. C’est plutôt une sorte de jungle urbaine avec des bâtiments coloniaux un peu décrépis et des balcons qui ressemblent à des cages d’acier. Les coupures de courant font parties du quotidien. Comme en Inde, les trottoirs sont de véritables gruyères. C’est l’Asie, mais on est loin de Shanghai ou Singapour. Yangon n’est pas à proprement parler une belle ville, non, mais une certaine atmosphère s’en dégage. Yangon est une ville romanesque.

Pour aller plus loin:
Happy World, un documentaire vidéo sur la Birmanie réalisé en 2010 juste avant l’ouverture et le changement de régime
Guy Delisle – Chroniques birmanes

Laisser un commentaire